Twitter Oyst

Une société aux grandes ambitions

Oyst (Visitez la page Twitter.com) projette de simplifier la globalité de l'expérience d'achat. À terme, la start-up lancera un algorithme qui prévoit les désirs de l’internaute, en repérant certains produits à sa place. Avec cette innovation, Oyst n’a pas de concurrents directs et la start-up fera ce qu'il faut pour préserver cette longueur d’avance.

Oyst facilite le quotidien des acheteurs

Oyst entend bien redonner du temps aux internautes en leur permettant d'acheter ce dont ils ont envie en un seul clic et en toute confiance. La start-up est née d'un constat : les diverses étapes pour acheter en ligne s'avèrent généralement astreignantes. Il suffit de se servir du bouton Oyst correspondant au produit désiré pour réaliser son achat.

Oyst s'intéresse aussi bien aux clients qu'aux boutiques : c'est l'unique plateforme destinée à la conversion en ligne de ce genre. Pour le cofondateur de la société, Julien Foussard, un entrepreneur doit avant tout avoir plusieurs qualités, à commencer par le courage et la volonté. Oyst prévoit déjà, dès la fin du mois de mars 2017, de travailler avec cinq cents sites e-commerce.

Oyst a pour but de résoudre une véritable problématique : l'abandon des achats pendant le processus qui vise à convertir l'internaute en client. La start-up permet de répondre à un enjeu majeur du e-commerce, celui de la conversion. Les boutiques électroniques n’ont rien à débourser, la rémunération de la start-up se fait grâce à un système de commissions générées sur les articles vendus. Un portefeuille comprenant toutes les informations de l’acheteur est envoyé par Oyst sur le site web du vendeur, qui peut alors assurer la livraison.

Ce ne sont pas moins de trois millions d'euros qui ont été investis pour la fondation d’Oyst, et trois autres suivront rapidement. L'entreprise a été présentée à Paris, durant le E-commerce Paris. En janvier 2017, Oyst a pris place dans ses nouveaux locaux, à Paris.